Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE


Les reptiles marins de l'ère Mésozoïque

L'apparition des reptiles marins au Mésozoïque

reptiles marins Vidéo : Les reptiles marins

Les reptiles marins apparaissent au cours du Permien, mais c'est au cours du trias que ces espèces vont réellement prendre leur essor.

Mésozoïque
ou
Secondaire
Crétacé

5ème extinction
Crétacé Supérieur Maastrichtien -70,6 Ma
Campanien -83,5 Ma
Santonien -85,8 Ma
Coniacien -89,3 Ma
Turonien -93,5 Ma
Cénomanien -99,6 Ma
Crétacé inférieur Albien -112 Ma
Aptien -125 Ma
Barremien -130 Ma
Hauterivien -136,4 Ma
Valanginien -140,2 Ma
Berriasien -145,5 Ma
Jurassique Jurassique supérieur (Malm) Tithonien -150,8 Ma
Kimméridgien -155,7 Ma
Oxfordien -161,2 Ma
Jurassique moyen (Dogger) Callovien - 164,7 Ma
Bathonien - 167,7 Ma
Bajocien -171,6 Ma
Aalénien -175,6 Ma
Jurassique inférieur (Lias) Toarcien -183,0 Ma
Pliensbachien -189,6 Ma
Sinémurien -196,5 Ma
Hettangien -199,6 Ma
Trias

4ème extinction
Permien
Trias supérieur (Keuper) Rhétien -203,6 Ma
Norien -216,5 Ma
Carnien -228 Ma
Trias moyen Ladinien -237 Ma
Anisien -245 Ma
Trias inférieur (Scythien) Olenekien -249,7 Ma
Indusien - 251 Ma

    Chronologie simple de l'évolution

  • 14(Ga) milliards d'années : formation de l'univers (Big bang)
  • 4,6 milliards d'années : formation de la planète Terre
  • 4 milliards d'années : apparition des cellules procaryotes
  • 3 milliards d'années : apparition de la photosynthèse
  • 2 milliards d'années : apparition des cellules eucaryotes
  • 1 milliard d'années : apparition d'une vie multicellulaire
  • 600(Ma) millions d'années : apparition d'animaux simples
  • 570 millions d'années : apparition des arthropodes
  • 550 millions d'années : apparition d'animaux complexes
  • 500 millions d'années : apparition des poissons et des proto-amphibiens
  • 475 millions d'années : apparition des plantes terrestres
  • 400 millions d'années : apparition des insectes et des graines
  • 360 millions d'années : apparition des amphibiens
  • 300 millions d'années : apparition des reptiles
  • 200 millions d'années : apparition des mammifères
  • 150 millions d'années : apparition des oiseaux
  • 100 millions d'années : apparition des fleurs
  • 65 millions d'années : disparition des dinosaures non-aviaires
  • 7 millions d'années : apparition de la lignée humaine (Sahelanthropus tchadensis)
  • 4 millions d'années : apparition des australopithèques (Australopithecus anamensis)
  • 2,4 millions d'années : apparition du genre homo (Homo Rudolfensis)
  • 250 000 ans : apparition de l'homme de Neandertal
  • 200 000 ans : apparition de l'homo sapiens sapiens
  •  

Carte géologique du Trias

Après la crise du permien/trias, la faune marine est exsangue, la majeure partie de sa population n'ayant pas survécu aux nombreux cataclysmes.

Durant les millions d'années qui vont suivre, la faune rescapée va se diversifier et exploitée les niches écologiques laissées vacantes par les anciennes espèces désormais éteintes.

Les reptiles marins qui émergent durant le trias tel les nothosaures ou encore les placodontes ne sont pas tous totalement aquatiques et leur morphologie bien que parfaitement adaptée à l'environnement marin permet à certains d'entre eux de pouvoir encore faire quelques pas sur terre, ne serait ce que pour aller prendre le soleil sur des rochers.

Arbre phylogénétique

Sur notre arbre phylogénétique hyper simplifié, nous constatons que l’ensemble des reptiles marins, a l’instar des archosaures, les reptiles marins sont issus des diapsides et vont se divisés en trois grandes familles.

Les Ichtyosauriens qui forment un groupe à eux seuls, puis les lépidosauriens et les Sauroptérygiens, ces deux derniers étant regroupés dans l’infra-classe des lépidosauromorphes.

Donc durant le trias, les premiers à apparaitre sont les nothosaures, des "petits" reptiles marins d'environ trois mètre de long, les placodontes, ces reptiles à carapaces qui, bien que rappelant les tortues, n'ont aucun liens de parenté, et les Ichtyosaures…

Les Ichtyosaures

Ichtyosaures

Le grand ordre des Ichtyosaures, reptiles marins du trias par excellence.

Le premier de ces reptiles est découvert en 1811, à Lyme regis sur la côte sud de l'Angleterre.

Mary Anning, (1799-1847) une jeune anglaise alors âgée de 12 ans, chasse des fossiles avec sa famille pour les revendre et ainsi gagner leur pitance.

Mary Anning (1799-1847)

C'est au bas d'une falaise, quel cette future paléontologue autodidacte, découvrira le premier fossile du futur "poisson lézard".

Bien que reptile, la morphologie des Ichtyosaures est très comparable à celle des poissons actuels, voire même à nos dauphins, si ce n'est qu'il possède 4 nageoires pectorales au lieu de deux pour les dauphins et que sa queue ou nageoire caudale est verticale, à l'instar des poissons.

Il est à noté que les premiers ichtyosaures comme le Cymbospondylus ne possédaient pas de nageoire dorsale, celle-ci est apparu au fil de l'évolution.

Si pour la pluparts, la taille oscillait entre 1 et 6 mètres, les plus grands tel le shinosaurus ou encore le Hymalayasaurus dépassent allègrement les 10 mètres.

Leur corps hydrodynamique laisse supposer que les Ichtyosaures maîtrisaient la nage rapide et étaient très bien adaptés à la vie au large.
Par ailleurs, vu la très grande taille de ses yeux,

Il est fort probable que ces animaux étaient capables de plonger à de grandes profondeurs pour chasser les poissons et calmars dans l’obscurité.

Ils sont les rois des mers triasique, avec le temps ils vont évoluer et se diversifier dans les mers du mésozoïque jusqu’à leur extinction qui aura lieu à la fin du crétacé, peu avant l'extinction des dinosaures.

Extinction qui serait due, vraisemblablement à un réchauffement climatique…

Avançons maintenant de quelques petits MA,  jusqu’au jurassique inférieur, il ya 200 Ma. Les Ichtyosaures sont donc toujours présents mais de nouveaux arrivants s'imposent : Les plésiosaures

Les plésiosaures

Le premier fossile (quasi-complet) de plésiosaure découvert nous le devons à… Mary Anning.

Elasmosaurus

10 ans après le premier Ichtyosaure, c'est en 1821 qu'elle découvre le premier des plésiosaures et toujours au bas des falaises de Lyme regis.

Pour info, en 1828, soit sept ans après, elle découvrira le premier fossile de reptile volant ou ptérosaure anglais, un dymorphodon, si je ne m'abuse

Apparus au jurassique inférieur, les plésiosaures forment un des plus grands ordres des reptiles marins du mésozoïque, les plésiosauriens… qui eux même appartiennent à l'ordre des sauroptérygiens,  ils sont les reptiles marins emblématiques du jurassique.

Morphologiquement parlant, ils rappellent une version marine des grands sauropodes terrestres…

Mais la ressemblance s'arrête là, ces derniers sont piscivores.

En raison de leur tête relativement petite et de leurs dents, qui ne sont pas adaptées pour découper ou arracher des morceaux de chair, leur nourriture est essentiellement composée d'animaux de petits gabarits, comme des petits Ichtyosaures, des poissons et autres ammonites.

Coté anatomie, Ils sont dotés d'une petite tête, perchée sur un très long cou, cou relié à un énorme corps, et terminé par une queue assez courte et relativement massive, l'ensemble étant agrémenté de quatre nageoires, non pas pectorales mais dites podiales, appelées "palettes natatoires".

Vu leur grande taille et leur cou démesuré, comme par exemple l'élasmosaure qui atteint pas loin des 13/14 mètres, ces animaux pense t'on, n'étaient pas particulièrement rapides, néanmoins, lorsque ils utilisaient simultanément leurs quatre palettes natatoires, cela leur permettaient certainement de se propulser très rapidement à portée de leurs proies, proies facilement attrapées à l'aide de leur long cou flexible et de leurs dents faites pour harponner.

Par ailleurs, ces violentes accélérations devaient leur être bien utile afin d'échapper aux éventuels prédateurs.

Car bien que d'une taille conséquente, les plésiosaures n'étaient pas les prédateurs suprêmes.

En effet, au jurassique inférieur apparaissent aussi les pliosaures !

Les pliosaures

Pliosaure VS plésiosaure

Ce sont eux les prédateurs les plus redoutables. Ils règneront dans les mers du globe jusqu'à la fin du crétacé.

Si leurs corps est quelque peu similaire à celui des plésiosaures, car ils sont des plésiosauriens, la différence notable au niveau de leur tête et de leur cou !

Ici pas de petite tête et de long cou, bien au contraire.

Ils possèdent une tête énorme avec une puissante mâchoire toute en longueur garnie de dents acérées, le tout relié à un cou, court massif et extrêmement musclé lui conférant une puissance de morsure terrifiante.

Car les dents sont totalement adaptées à l'arrachage, déchiquetage et autres broyages bien pratiques pour une mise à mort rapide de leurs proies de tailles conséquentes qui font leur ordinaire.

Pour résumer simplement, les pliosaures sont à la mer ce que les Tyrannosaures sont à la terre !

En effet, pour n’en citer que quelque uns, comme le dénommer Pliosaurus Funkey, surnommé prédator X, le liopleurodon  ou encore le kronosaurus, ces derniers atteignent des tailles considérables, ils sont sans aucun doute parmi les plus grands reptiles marins de tout les temps. Vous l'avez compris, ce sont de parfaites machines à tuer.

Nous sommes maintenant au crétacé, il y a 145 Ma

Les descendants de la plupart des reptiles marins dont nous avons parlé jusqu'à qu'alors sont toujours présents !

Lorsque, une fois de plus, un nouvel acteur rentre en scène, et pas des moindre : le mosasaure, ou tout du moins, la famille des mosasauridés.

Le grand animal fossile des carrières de maestricht

La découverte

Le premier fossile de mosasaure est découvert au Pays-Bas entre 1770 et 1774, non loin de Maastricht, une ville traversée par la Meuse.
Ce fossile mérite une place toute particulière dans l’histoire de la paléontologie, je m'explique !

Pour vous la faire courte, figurez vous qu'entre 1770 et 1774 lors de la découverte du fossile : c'est un crâne gigantesque pourvu d’une mâchoire toute aussi énorme, garnie de dents pointues aux tailles époustouflantes. La première réaction des scientifiques d'alors, fut de penser à un crocodile ancien voire même d’un cétacé, cachalot ou dauphin, mais difficile de classé correctement cet animal, car bien que conséquent le fossile est difficilement comparable à tout autre animal vivant.

La vraie nature de la créature reste méconnue.

Georges Cuvier (1769-1832)

Quelques année plus tard au printemps 1795, après moult péripéties le fossile arrive à Paris et prend place au muséum d’histoire naturelle.
C'est là qu'intervient Georges Cuvier (1769-1832), père de l’anatomie comparé entre les fossiles et les animaux actuels. Cuvier est alors un jeune anatomiste qui vient de prendre sa place au muséum d'histoire naturelle de paris.

Il soutient l’hypothèse qui dit que la Terre a connue des « catastrophes universelles » et l'étude dudit fossile corrobore son hypothèse.
Et suite à l'étude du fossile en question, Il affirme que le fossile fut un lézard marin géant proche du varan ! Et vu il n’y a aucun varan aquatique, il en déduit qu’il s’agit d’une espèce éteinte.

Plus tard, ce fossile nommé par Cuvier comme "Grand Animal fossile des Carrières de Maestricht" sera définitivement nommé mosasaure par un paléontologue, un anglais portant le nom de William Conybeare.

Je vous ai raconté cette petite histoire, car c'est à partir de l'étude de ce fossile que la paléontologie, science encore balbutiante va prendre son essor.

Car à cette époque, nombreux sont ceux qui pensent, que ce sont les eaux du déluge biblique qui furent la cause de la mort de tous ces étranges animaux.

Le mosasaure

Mosasaure

Nous avons vu sur notre arbre phylogénétique, que les Ichtyosaures forment un groupe, les plésiosaures et pliosaures font partis d'un autre, et bien le mosasaure lui, fait parti d'un troisième groupe, celui des Lépidosauriens, dont feront parti bien plus tard les serpents, lézards, iguanes et autres varans…

Dans la famille des mosasaures les tailles varient d'environ 3 mètres pour les plus modestes (Halisaurus)  jusqu'aux plus grands spécimens d'à peu près 15 mètres.

Sa tête est énorme, sa mâchoire et ses dents le sont tout autant, quant à son corps, comme vous pouvez le constater ile est tout en longueur, souple et musclé, terminé par une queue qu'il l'est tout autant afin de pouvoir rivaliser de vitesse avec les proies, de préférences de grosses proies, autrement dit d'autres reptiles marins, et on termine avec les quatre palettes natatoires caractéristiques.

Il parait que cet animal, avait une vue relativement pitoyable, aussi pitoyable que son odorat ! Alors comment chassait-il ?

Surement, à l'affut, tapis assez profondément, attendant qu'une proie potentielle remonte à la surface pour respirer et pouvoir ainsi la surprendre venant des profondeurs. Un peu à l'image du grand requin blanc actuel.

Une brusque accélération, un grand coup de dents, et quelques instants plus tard, affaiblie, la pauvre bête se vidant de son sang succombe à ses blessures. Je laisse votre imagination fertile imaginer la suite.

Le mosasaure au cinéma...

Depuis peu, le mosasaure est connu du grand public grâce à la saga de Jurassic Park, et pour ne pas faillir à la tradition hollywoodienne, une fois de plus ils réécrivent l'histoire à leur sauce.
"Bigger is better !"
Déjà, dans le 1er épisode les vélociraptors avaient quasiment triplé de taille, alors pourquoi pas le mosasaure ? : après tout, "on s'en fout, c'est du divertissement !".
Admettons que la carcasse du pauvre grand requin blanc (Carcharodon carcharias) accroché est un beau spécimen de 5 mètres, la tête du mosasaure mesurerait environ 9 mètres, la tête faisant environ 20% de la taille totale de l'animal, cela  nous donne un bon gros bestiau d'à peu près 40/45 mètres !
Bref, Non, le mosasaure, bien qu'énorme ne faisait pas la taille que nous présente Hollywood.

 

Mosasaure - Jurassic world
Mosasaure jurassic world... corrigé

Dernière mise à jour le 28/09/2016
top