Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE


La France au cours du Crétacé 2/2

La France au Crétacé Vidéo : La France au Crétacé

L’apogée des dinosaures

Dans la première partie, je vous disais que la France ne regorgeait pas de terrains propices à la fossilisation comme le fut par exemple l’Amérique du nord.

De plus, comme nous l’avons vu dans l’épisode traitant sur la "Guerre des os", ce sont nos amis outre Atlantique qui lancèrent en premier la "dinomania" ce qui a permis de faire connaître au plus grand nombre l’existence de ces fabuleux animaux.

Carte géologique de la fin du crétacé Fin du crétacé

Ainsi, tout au long du 19ème et 20ème siècle, les dinosaures les plus répandus dans la culture populaire furent les dinosaures nord-américains, avec l’incontournable T-rex, le Tricératops, le stégosaure, le diplodocus bref, ceux que nous connaissons tous. Il faut dire que les USA, c’est vraiment immense.

La superficie des Etats-Unis est de 9.834 millions Km²

Presque 10 Millions de km², rien que ça, alors que la France fait un peu plus d’un demi-million de Km², en gros les States, c’est quasiment 18 fois la France, et partant de ce postulat, et bien… comme on va le voir, on n’est pas si mal loti, le truc, c’est que nous, ben… on est pas très bon en terme de communication scientifique, que ce soit au journal TV, ou dans la presse, les sciences c’est pas folichon, à moins que ça parle de l’évolution de l’homme, égocentrisme oblige…

Et pourtant si vous saviez le nombre de musées disséminé dans toute France, vous seriez étonné, certes ils ne sont pas tous immenses, mais ils sont dans la majorité des cas situés sur un site paléontologique où fut découvert un animal préhistorique. Renseignez-vous, je suis quasiment sûr qu’il y en a un non loin de chez vous, et il y aura toujours des choses intéressantes, et par principe il faut soutenir les petits musées, leurs budgets n’étant jamais à la hauteur de leurs besoins.

En Paléo, nous avons toute une histoire. Parmi les grands noms de la paléontologie, les français ne sont pas en reste, ne serait-ce qu’en la personne de Georges Cuvier, père de l’anatomie comparée, la science de la paléontologie est quasiment nait grâce à cet homme à la fin du 18ème, un autre fondateur de la paléontologie est Jean Baptiste Lamarck et sa théorie du transformisme… ensuite il y a Henri Ducrotay de Blainville, qui inventa en 1822 le mot "paléontologie", ou encore le marseillais Philippe Matheron et ses œufs fossilisés, père de la géologie provençale.

France au crétacé - 70 Ma

Des pionniers, et pourtant inconnus par la plupart d’entre nous...

Concrètement, qu’en est-il des animaux du mésozoïque en France, et bien c’est du délire, la liste est interminable et je ne saurais être exhaustif, alors passons en revue un petit florilège des différentes bestioles qui ont arpentées les terres de France au cours du Crétacé et vu que je suis du sud, à quelques exceptions faites, je vais surtout me concentrer sur les dinos sudistes.

Quelques dinosaures de France


Hylaeosaurus

Hylaeosaurus

Hylaeosaurus, est si je puis dire, un des pionniers des dinosaures, car avec Megalosaurus et Iguanodon il fait partie des trois premiers dinosaures découvert, du reste c’est suite à ce triumvirat dinosaurien qu’en 1842 le célèbre Richard Owen a créé le terme "Dinosauria".

Hylaeosaurus : Lézard des bois

C’est dans les Ardennes, sur la commune de Grandpré, dans la forêt d’Argonne que fut découvert un spécimen d’Hylaeosaurus, Il s’agit d’un nodosaure, un dinosaure appartenant à l’ordre des ornithischiens, du sous ordre des thyréophores, les dinosaures blindés.

C’est donc un dinosaure herbivore ou plus précisément végétivore d’une taille respectable d’environ 5/6 mètres. Hylaeosaurus ou le lézard des bois, fait partie du clade des ankylosauriens, ces dinosaures recouverts d’une armure osseuse qui arpentait les terres de France durant le Crétacé inférieur. 

Iguanodon

Iguanodon

Un peu plus bas, dans la région de Saint Dizier en Haute-Marne, en 1971, durant des travaux d’excavation, un autre dinosaure herbivore est découvert, il s’agit d’un Iguanodon… exact, lui aussi fait partie du triumvirat des dinos découvert dans les années 1800.

Iguanodon : à dents d’iguane

C’est un bel animal ! 11 mètres de long, lui aussi est un ornithischien du Crétacé inférieur, plus exactement un ornithopode, cette famille de dinosaures végétivore très célèbre pour ses "dinosaures à bec de canard".

Iguanodon

Pour la petite histoire, ce dinosaure a marqué l’histoire de la paléo à cause de son pouce, un pouce pointu, qui pensait-on à l’origine, était une corne à l’image d’un rhinocéros.

De plus, à cette époque, lors de sa découverte on le pensait quadrupède, ce n’est que plus tard, lorsque on découvrit d’autres ossement que l’on "le redressa" en position bipède mais la queue trainante comme ils imaginaient autrefois la plupart des dinosaures, c’est bien plus tard que leur véritable aspect verra le jour.

Rhabdodon

Iguanodon

Descendons dans le sud aux alentours de Marseille pour découvrir un autre ornithopode, il s’agit de Rhabdodon.
D’après la forme de son "bec", rappellant étrangement celui des tricératops nord-américain, on peut en déduire qu’il s’agit encore d’un végétivore.

C’est le premier dinosaure à avoir été découvert en Provence, c’était en 1869 et contrairement à ses cousins découverts dans d’autres pays d’Europe, le Rhabdodon français est un animal de belle taille atteignant jusqu'à 7 mètres de long, et ces dernières années ce ne sont pas moins de huit individus qui furent mis au jour, des grands, des plus petits, des massifs, des graciles… mais à ce jour, il est encore difficile de différencier les mâles des femelles. 

Rhabdodon : dents cannelées

Arcovenator

Arcovenator escotae

Restons en Provence, ben oui c’est ma région et donc celle que je connais le mieux ! Avez-vous entendu parler d’Arcovénator ?
Arcovénator ou Arco pour les intimes est un prédateur, le super prédateur des terres provençales, un dinosaure carnivore de l’ordre des saurischiens atteignant les 6 mètres de long.

Un théropode appartenant à la grande famille des Abélisauridés, une famille de dinosaures qui arpentait les terres de l’archipel européen. Arco fut découvert au cours de fouilles entre 2006 et 2012 lors de travaux le long d’une autoroute du sud de la France dans la vallée de l’Arc.

C’est l’équipe du muséum d’histoire naturelle d’Aix-en-Provence menée par le jeune paléontologue Thierry Tortosa, qui durant cette campagne de fouilles mis au jour un grand nombre de fossiles et entre autre un arrière de crâne, des membres et de vertèbres.

A noté que comme tous les abelisaurisés, Arcovénator a la caractéristique d’avoir des excroissances osseuses sur le crâne, dans son cas ce sont des excroissances parcourant le sommet de son crâne depuis l’avant et remontant jusqu’au-dessus de ses yeux, ce qui lui vaut comme le mentionne le paléontologue le surnom de "néandertal des dinosaures".

Arcovenator : chasseur de l’Arc

Ouvrons une petite parenthèse entre deux dinosaures. Comme vous le constatez, Jusqu'à présent, je n’ai mentionné que des dinosaures et bien entendu pendant le crétacé outre les dinosaures, ont évolué aussi un grand nombre d’animaux, tortues marines, crocodilens, ptérosaures, mammifères ou encore des poissons.

Ampelosaurus

Ampelosaurus

Pour présenter notre prochain spécimen suivons la côte vers l’ouest direction la frontière espagnole jusqu’au au sud de Carcasonne. Campagne-sur-Aude, c’est ici que dans les 80 durent découvert les premiers ossements puis en 1989 le paléontologue Jean Leloeuff, auteur de l’excellent "T.rex superstar" et son équipe se mettent en quête de déterrer les restes de celui qu’il nommera Ampelosaurus et ils ne seront pas déçu.

Comme tous les dinosaures sauropodes cet animal était grégaire, vivant en groupe et le nombre d’ossement est impressionnant, des milliers seront extrait du sol. Par la suite, d’autres fouilles menées dans le sud de la France permettront de comprendre que cet animal était présent sur tout le sud du pays et même en Espagne (Aix en provence, pourrières rousset, fox-amphoux, fuentes, cuenca)

Ampelosaurus : Lézard du vignoble

A lire...

Ampelosaurus est un sauropode, un de ces dinosaures saurischiens au long cou faisant parti de la famille des titanosauridés. C’est un "petit modèle" de titanosaure : 20 mètres pour une quinzaine de tonnes pour environ 4 mètre de haut. Sa caractéristique de ce sauropode, ce sont ces excroissances osseuses, les ostéodermes qui parcourent le dos de l’animal.

En effet, tous les sauropodes n’en sont pas pourvus, de plus elles ne sont pas plates comme celles d’un ankylosaure, elles sont pointues !

On peut contempler un bel exemplaire d’Ampélosaurus au musée d’Espéraza non loin du site de fouille ou il fut découvert. Un musée que je vous encourage à visiter si vous passez dans le coin.

Par ailleurs, il faut noter que les sauropodes du sud de la France ont permis de mettre à cette région française de devenir un lieu incontournable de la paléontologie au niveau mondial, je m’explique : Je vous ai déjà parlé d’Ichnologie, cette discipline qui étudie les terriers fossiles, les traces fossiles ainsi que les œufs fossilisés. Cs ce sont ces œufs fossilisés qui ont fait de Aix-en-Provence, une destination de rêve pour les spécialistes, les œufs se comptent par centaines, à tel point qu’outre atlantique ils ont rebaptisé la ville "eggs in provence" !

Variraptor

Variraptor est un petit dinosaure prédateur plein de griffes et de dents du crétacé supérieur, un théropode carnivore de la famille des droméosauridés, les fameux raptors

Variraptor : voleur du Var

Tarascosaurus

On reste dans le Var, avec un autre prédateur du crétacé supérieur, Tarascosaurus, un théropode de la famille des abélisauridés

Gargantuavis

Toujours dans le Var, nous avons Gargantuavis, un oiseau géant de la fin du Crétacé découvert en 1995

Struthiosaurus

Et pour terminer, voici Struthiosaurus, un petit dinosaure ornithischien, un végétivore donc, et vu qu’il est cuirassé, c’est un thyréophore et plus précisément, un ankylosaure de la famille des nodosauridés. Cet animal était présent en France et généralement en Europe à la fin du crétacé.

 

Dernière mise à jour le 06/02/2020
top