Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE


L'Ère Cénozoïque (tertaire & secondaire)

Début ère terciaire - Eocène

Au cours de l’histoire de la Terre, la plupart des changements se produisent lentement. Mais, l’extinction du Crétacé entraîne un bouleversement radical pour les espèces animales qui dominent alors la Terre.

Le règne des dinosaures prend fin après 160 Ma de domination. Avec eux, disparaissent également les reptiles marins et volants.

Les reptiles survivants comme les crocodiliens ne retrouvent plus leur position dominante et les mammifères en profitent pour remplir les niches écologiques laissées vacantes.

Le Mésozoïque a cédé la place au Cénozoïque « l’âge des mammifères », l’ère dans laquelle nous vivons aujourd’hui.

Le Cénozoïque se divise en 2 périodes et 7 époques

Pour plus de commodités, chacune de ces périodes est subdivisée en époques, elles-mêmes subdivisées en sous-époques et étages, sur l'échelle géologique.

Cénozoïque Quaternaire Holocène
Pléistocène (Paléolithique) Supérieur
Moyen
Inférieur
Tertiaire Néogène Pliocène Supérieur
Inferieur
Miocène
Paléogène Oligocène
Eocène
Paléocène

Le Tertiaire

Scène du Cénozoïque

Le Tertiaire commence après l’extinction de masse de la fin du Crétacé.

Au début du tertiaire, les mammifères se divisent en 2 lignées :

Le placenta est une révolution en terme d'évolutions

Le fait de garder en soi la progéniture, celle-ci n'est plus exposée aux prédateurs et chapardeurs amateurs d'œufs.

Anthracotherium Anthracotherium

Ceux-ci ont donc beaucoup plus de chances de survivre et de se reproduire.

La race des dinosaures s'étant éteinte, les niches écologiques se retrouvent vides.

Les grands herbivores et grands carnivores ont pratiquement disparu.

C’est donc un immense champ de possibilités qui s’offre à l’espèce qui sait la saisir et c’est ce que font les mammifères.

La faune de l'Oligocène

Hyaenodon Hyaenodon

Les créodontes tel le Hyaenodon deviennent les plus grands mammifères carnivores et se disputent les proies avec d'autres mammifères comme le Dinictis, un gros félin de 60 cm de haut, le Hoplophoneus un autre gros félin, ou encore l'Entélodonte, une espèce de gros phacochère omnivore atteignant pour certains la taille d'un petit rhinocéros, un prédateur pourvu d'un énorme crâne et d'une redoutable mâchoire.

Ils s’épanouissent pendant plusieurs millions d’années pour disparaître avant la fin du tertiaire.

En Australie, ce sont les marsupiaux prédateurs qui règnent en maîtres.

Les herbivores du Tertiaire

Entélodonte Entélodonte

Les herbivores évoluèrent plus lentement que les carnivores. Ils acquirent progressivement des incisives et des dents plates pour mâcher. Ils durent également développer un système digestif complexe. Enfin, beaucoup se munirent de sabots pour fuir plus rapidement.

Du coté des proies, on trouve l'Anthracotherium, un ancêtre de l'hippopotame, le Poebrotherium, apparenté au chameau, l'Indricotherium ou Baluchitherium, un énorme mammifère de plus de 5 m de haut pour environ 20 tonnes !

Au cours du tertiaire, de nombreuses lignées de mammifères placentaires à sabots apparurent :

Indricotherium Indricotherium

Reptiles et Oiseaux

Les mammifères ne furent pas les seuls survivants de la grande extinction.

Phorusrhacos Phorusrhacos, un aptère géant

Lézards, serpents, tortues et crocodiliens purent se développer.

Dans les airs, la disparition des Ptérosaures permit aux oiseaux de devenir les maîtres du ciel.

Sur terre, des aptères géants (oiseaux carnivores) se développèrent.

La fin du Tertiaire

Mégalodon Mégalodon

Il y a environ 23 Ma, les mammifères prospéraient et se diversifiaient tandis que le climat de la planète devenait plus frais et plus sec. À la fin de cette période, l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud se rejoignirent par un isthme étroit de terre.

Aujourd’hui, l’Australie est célèbre pour ses marsupiaux (kangourous par exemple) mais il faut savoir que l’Amérique du Sud en possédait autant durant le Tertiaire.

En Australie, les marsupiaux sont restés isolés jusqu’à l’arrivée des hommes, il y a 60 000 ans environ. Contrairement aux autres continents, il n’y avait pas de mammifères placentaires pour rentrer en compétition avec eux. C’est ce qui explique leur développement.

Mégaterium Mégaterium

La fin du Tertiaire est également une période importante pour les primates. On est à peu près sur aujourd’hui qu’en Europe, en Afrique et en Asie, de nombreux primates quittèrent les arbres pour s’installer au sol. Parmi eux, on compte les ancêtres de nos babouins ainsi que des hominidés.

À la différence des singes, les hominidés n’avaient pas de queue et la plupart se tenaient debout. La grande marche vers l’homme pouvait commencer.

Le Quaternaire

Cénozoïque Smilodons

On a divisé en deux époques le Quaternaire à cause des bouleversements climatiques.

La faune du Pléistocène

Paracératherium Paracératherium

Parmi les plus célèbres mammifères, on peut citer les mammouths qui surent s’adapter aux pires conditions climatiques.

Dans la toundra du Nord, vivait aussi le rhinocéros laineux. Rennes et Mégacéros faisaient de longues migrations.

Parmi les prédateurs, le célèbre tigre à dents de sabre (Smilodon), le terrible ours à face courte, le lion des cavernes, le Canis dirus, se situaient au sommet de la chaîne alimentaire.

La quasi-totalité de ces animaux disparurent lors de l’extinction du Pléistocène, il y a seulement 10 000 ans.

Le changement brutal de climat lié à l’expansion de l’homme causa la mort de ces espèces.

Dernière mise à jour le 03/03/2016
top