Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE


Pélée père d'Achille

Pélée, roi de Phthie, en Thessalie, est célèbre surtout pour avoir été le père d'Achille. Lui-même est le fils d'Eaque et d'Endéis, la fille de Sciron. Il a pour frère Télamon, et comme demi-frère Phocos, fils d'Eaque et de la Néréide Psamathé. Toutefois, les mythographes faisaient remarquer, dès l'Antiquité, que Télamon n'était pas unanimement considéré comme le frère de Pélée, mais souvent comme son ami. Dans ce cas, Télamon serait le fils d'Actaeos et de Glaucé.

Télamon et Pélée, jaloux de l'habileté de Phocos à tous les exercices physiques décidèrent de tuer leur frère. Ils tirèrent au sort pour savoir lequel d'entre eux serait chargé de l'assassinat. Le sort désigna Télamon, qui tua Phocos en lui lançant le disque à la tête. D'autres traditions présentent le meurtre comme accidentel ou bien encore, le principal coupable fut en réalité, Pélée.

Achille aux pieds légersAchille fils de Pélée

Quoi qu'il en soit, Eaque découvrit le meurtre et bannit ses deux fils loin d'Egine. Tandis que Télamon gagnait Salamine, Pélée se rendait à la cour d'Eurytion, le fils d'Actor, à Phthie, en Thessalie, qui le purifia de son meurtre lui donna en mariage sa fille Antigone, et lui abandonna un tiers de son royaume. D'Antigone, Pélée eut une fille, Polydora, qui fut épousée par Boras, le fils de Périérès.

Mais, même à Phthie, Pélée était poursuivi par la colère de Psamathé, la mère de Phocos. Elle envoya un loup qui ravagea ses troupeaux, mais, à la demande de Thétis, elle consentit à changer, spontanément, ce loup en une statue de pierre.

Pélée participa, avec Eurytion, à la chasse de Calydon, mais, là, il tua accidentellement son beau-père. De nouveau, Pélée dut s'exiler. Il se réfugia cette fois à Iolcos, à la cour d'Acaste, le fils de Pélias, qui le purifia. Là, il lui arriva une aventure, qui faillit lui coûter la vie. Astydamie, la femme d'Acaste, tomba amoureuse de lui, et lui demanda un rendez-vous. Mais lui n'accéda point à son désir. Alors, pour se venger, elle envoya à Antigone, la femme de Pélée, un message l'informant que Pélée était sur le point d'épouser Stéropé, la fille d'Acaste. Ce qui était mensonger. Désespérée, Antigone se pendit. Puis, Astydamie accusa Pélée, auprès d'Acaste, d'avoir voulu lui faire violence.

N'osant tuer son hôte, qu'il avait purifié d'un meurtre et par conséquent avec lequel il était lié par des liens religieux, Acaste emmena Pélée sur le mont Pélion, pour chasser avec lui. Pendant la chasse, Pélée se contenta de couper la langue des animaux qu'il tuait, cependant que les autres chasseurs ramassaient le gibier. Puis, ils se moquaient de Pélée, comme s'il n'avait rien tué et qu'eux-mêmes eussent fait toute la besogne.

Alors, Pélée leur montra les langues, et prouva ainsi son habileté et sa vaillance. Mais, le soir, Pélée, fatigué, s'endormit dans la montagne, et, pendant son sommeil, Acaste l'abandonna, cachant son épée dans du fumier. Lorsqu'il s'éveilla et chercha son épée, Pélée se trouva entouré par des Centaures, qui l'auraient tué, si l'un de ceux-ci, Chiron, le "bon Centaure" ne lui avait rendu son arme, qu'il avait sortie de la cachette.

Une autre version racontait que cette épée lui fut envoyée par Héphaïstos, au moment critique. Plus tard, Pélée se vengea cruellement d'Acaste et d'Astydamie. Avec l'aide de Jason et des Dioscures, il prit la ville d'Iolcos, tua Acaste, dépeça le corps d'Astydamie, dont il dispersa les morceaux à travers toute la ville, lorsqu'il y fit son entrée. Ensuite, Pélée épousa Thétis, la fille de Nérée.

L'origine de cette union est la suivante : Zeus et Poséidon s'étaient disputé la main de Thétis, mais Thémis (ou encore Prométhée) leur prédit que le fils de Thétis serait, en vertu des Destins, plus puissant que son père. Aussitôt, les deux divinités abandonnèrent leur cour et l'on songea à la marier à un mortel, pour lequel l'accomplissement de cette prophétie ne présenterait aucun inconvénient.

Des versions légèrement différentes racontent que c'est Prométhée qui annonça à Zeus que si Thétis lui donnait un fils, celui-ci le détrônerait et serait maître du ciel. Ou encore, ce serait Thétis qui aurait refusé de s'unir à Zeus, par égard pour Héra qui l'avait élevée. De colère, et pour la punir, Zeus aurait alors décidé de la marier, de gré ou de force, à un mortel. Les dieux résolurent de lui donner Pélée comme mari. Mais elle s'y refusa. Comme déesse marine, elle possédait le don de prendre toutes les formes qu'elle voulait. Elle en usa, et se transforma successivement, pour échapper aux embrassements de Pélée, en feu, en eau, en vent, en arbre, en oiseau, en tigre, en lion, en serpent, et finalement en sèche.

La mariage avec Thétis

Pélée, instruit par les conseils du centaure Chiron, la tint solidement et, à la fin, elle redevint déesse, et femme. La noce eut lieu sur le mont Pélion. Les dieux y assistèrent ; les Muses chantèrent l'épithalame, et chacun apporta un cadeau aux nouveaux époux. Parmi les cadeaux les plus remarquables, on cite une lance de frêne, offerte par Chiron, et deux chevaux immortels, Balios et Xanthos, présents de Poséidon. Ces chevaux se retrouveront, plus tard, attelés au char d'Achille.

Le mariage ne fut pas heureux. Thétis donna, il est vrai, des enfants à Pélée, mais elle les tuait, en essayant de les rendre immortels. Si bien que, lorsque Pélée, pour sauver Achille, le dernier-né, le lui arracha des mains alors qu'elle le trempait dans le feu, elle s'enfuit, et depuis, refusa obstinément de reprendre la vie avec lui.

Dans sa vieillesse, et pendant qu'Achille était à Troie, Pélée fut attaqué par les fils d'Acaste, Archandros et Architélès, au moment où finissait la guerre de Troie. Chassé de Phthie, il s'enfuit clans l'île de Cos, où il rencontra son petit-fils, Néoptolème. Là, il fut recueilli par un descendant d'Abas, nommé Malon, et il mourut.

Une autre version, représentée par l'Andromaque d'Euripide, le fait survivre à Néoptolème, et intervenir en faveur d'Andromaque, contre les desseins d'Hermione. Peut-être est-ce à la même tradition que se rattache l'épisode traité par Dictys de Crète, où Néoptolème délivre Pélée, prisonnier des fils d'Acaste, et lui rend son royaume, avant d'être lui-même tué par Oreste, à Delphes.

Pélée joue également un rôle, secondaire il est vrai, dans des cycles légendaires comme les aventures des Argonautes, la chasse de Calydon, l'expédition d'Héraclès contre Troie (où il accompagne son frère, Télamon), et la guerre des Amazones, qui se rattache à la précédente.

Il figure également parmi les concurrents aux jeux funèbres célébrés en l'honneur de Pélias. Il y fut vaincu, à la lutte, par Atalante.

Dernière mise à jour le 21/01/2016
top