Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE


HERMÈS (Mercure) dieu du commerce

Hermès, messager de Zeus, dieu du commerce et des voleursHermès, messager de Zeus

Hermès est le fils de Zeus et de Maia, la plus jeune des Pléiades. Il naquit dans une caverne sur le Mont Cyllène, au sud de l'Arcadie. Maia l'avait conçu de Zeus, en pleine nuit, pendant que dormaient et les dieux et les hommes. C'est le quatrième jour du mois (jour qui lui demeura consacré) qu'Hermès vint au monde.

A sa naissance, on l'entoura de bandelettes, comme on avait alors coutume de le faire pour les nouveau-nés, et on le déposa dans un van en guise de berceau. Mais le jour même de sa naissance, il témoigna d'une précocité extraordinaire. A force de remuer, il trouva le moyen de se délier et s'en alla jusqu'en Thessalie, où son frère Apollon était alors berger et gardait les troupeaux d'Admète.

Pendant qu'Apollon, occupé de son amour pour le fils de Magnès, Hyménaeos, négligeait ses devoirs de pasteur, Hermès lui déroba une partie de ses animaux, soit douze vaches, cent génisses qui n'avaient pas encore connu le joug et un taureau.

Puis, attachant une branche à la queue de chacun de ces animaux (selon d'autres, les chaussant de sabots), il les emmena à travers toute la Grèce, jusque dans une caverne, à Pylos. Il n'avait été vu que par un seul témoin, un vieillard nommé Battos, dont il essaya d'acheter le silence.

A Pylos, Hermès sacrifia deux des bêtes volées, et en fit douze parts, une pour chacun des douze dieux. Puis, après avoir dissimulé le reste du troupeau, il s'enfuit dans sa grotte du Cyllène. En y arrivant, il trouva devant l'entrée une tortue. Il s'en empara, la vida et tendit sur la cavité de la coquille des cordes fabriquées avec les intestins des bœufs qu'il avait sacrifiés ; ainsi se trouva fabriquée la première lyre.

Cependant Apollon cherchait partout son bien. Il finit par arriver à Pylos, où Battos lui révéla la cachette. On disait aussi qu'Apollon avait su toute l'aventure par son art divinatoire, en observant le vol des oiseaux. Il accourut alors sur le mont Cyllène et se plaignit à Maia des vols de son fils. Mais Maia lui montra l'enfant, sagement serré dans ses langes, et lui demanda comment il pouvait proférer contre lui de pareilles accusations.

Apollon fit alors venir Zeus, qui ordonna à l'enfant de rendre les animaux dérobés, malgré ses dénégations. Toutefois, dans la grotte du cyllène, Apollon avait vu la lyre et il avait entendu les sons qu'Hermès en tirait. Séduit, il échangea ses troupeaux contre l'instrument.

Un peu plus tard, Hermès, en gardant, les troupeaux qu'il avait acquis de la sorte, inventa la flûte (la syrinx, ou flûte de Pan). Apollon désira lui acheter ce nouvel instrument de musique et pour cela lui offrit la houlette d'or dont il se servait en gardant les troupeaux d'Admète. Hermès lui demanda, en outre, des leçons de divination.

Apollon accepta le marché et c'est ainsi que la verge d'or (le caducée) figure parmi les attributs d'Hermès. De plus, celui-ci apprit l'art de deviner l'avenir à l'aide de petits cailloux. Zeus, heureux de l'habileté et de l'activité de son dernier-né, en fit son héraut, consacré particulièrement à son service personnel et à celui des dieux infernaux, Hadès et Perséphone.

Ces mythes de l'enfance sont les seuls où le personnage d'Hermès joue le principal rôle. Le plus souvent, dans les légendes, Hermès intervient comme personnage secondaire, agent de la divinité, protecteur des héros, etc.

Callisto et ArtémissPan, le dieu  des bergers

Dans la Gigantomachie, il est coiffé du casque d'Hadès, qui rend invisible celui qui le porte. Ce qui lui permet de tuer le géant Hippolytos.

Pendant la lutte des dieux contre les Aloades, il sauve Arès, en le délivrant du pot de bronze dans lequel les deux géants l'avaient enfermé. C'est encore lui qui, d'une façon analogue, sauva Zeus, pendant la lutte contre Typhon. Il réussit à dérober au monstre les tendons de Zeus, que Typhon avait cachés dans une peau d'ours et mis sous la garde d'un dragon, mi-femme, mi-serpent, Delphyné.

Sans être aperçu de son ennemi, il parvint, avec l'aide de Pan, à rattacher les tendons au corps de Zeus, lui donnant ainsi la possibilité de reprendre le combat.

Dans toutes ces aventures, c'est par son habileté qu'il intervient. Ailleurs, il est simplement l'interprète de la volonté divine. C'est lui qui vient, après le déluge, demander à Deucalion ce qu'il désire. C'est de lui que Néphélé, la mère de Phrixos et d'Hellé, tenait le bélier à la toison d'or qui sauva ses enfants ; de lui qu'Amphion avait reçu sa lyre, Héraclès son épée, Persée le casque d'Hadès et les talonnières qui le transportaient dans les airs.

Il intervient deux fois pour sauver Ulysse : une fois en transmettant à Calypso l'ordre de le relâcher et de l'aider à construire un radeau suffisant pour le porter jusqu'à Ithaque, une autre fois, chez Circé, en lui faisant connaître le moly, la plante magique qui le protégera des enchantements et lui épargnera la transformation dégradante subie par ses compagnons.

Il veille, aux Enfers, sur Héraclès et l'avertit de son erreur lorsque celui-ci est sur le point d'engager la lutte contre le fantôme de Méduse. C'est lui qui se charge de trouver un acquéreur pour le héros qui doit servir comme esclave, afin de se purifier du meurtre d'Iphitos, et qui conclut le marché avec Omphale.

L'aventure la plus connue, dans laquelle intervient Hermès, est la mort d'Argos, qu'Héra avait posté comme gardien d'Io, transformée en vache. On expliquait par ce meurtre le surnom obscur porté par le dieu, d'Argéiphontes, que l'on expliquait comme signifiant "le Tueur d'Argos".

De la même façon, c'est pour servir Zeus et déjouer les vengeances d'Héra, qu'il conduit le petit Dionysos d'asile en asile, sur le mont Nysa, puis chez Athamas. Enfin, il fut chargé d'accompagner les trois déesses Héra, Aphrodite et Athéna sur l'Ida de Phrygie, lors de la dispute pour le prix de beauté. Il les conduisit devant Pâris, qui devait être leur juge, jouant ainsi le rôle décisif dans l'aventure qui devait provoquer la guerre de Troie.

Apollon, dieu de la lumière, du chant, de la musique et de la poésieApollon, dieu de la lumière

Hermès passait pour le dieu du commerce et aussi du vol. Il guidait les voyageurs sur les routes ; son image se dressait aux carrefours, sous la forme d'un pilier dont la partie supérieure seule était façonnée en forme de buste humain, mais qui était doté d'organes virils très apparents. Il veillait sur les bergers. Souvent, on le représente portant un agneau sur les épaules : c'est le type dit "Hermès Criophore"·

Hermès était aussi particulièrement chargé de conduire les âmes des défunts aux Enfers, et il portait à cause de cette fonction le nom de Psychopompe, l'Accompagnateur d'Ames.

La légende attribuait à Hermès la paternité de plusieurs enfants : Autolycos, le grand-père d'Ulysse, qui avait hérité d'Hermès son art de dérober subtilement ; Eurytos, l'un des Argonautes ; Abdèros, l'éponyme de la ville d'Abdère et le mignon d'Héraclès, qui fut dévoré par les juments de Diomède ; Céphale, qu'il avait eu, à Athènes, avec Hersé ; et enfin, dans des traditions obscures, il aurait eu de Pénélope, infidèle à Ulysse, le dieu Pan, engendré dans les montagnes d'Arcadie et, comme son père, dieu des pasteurs.

On représentait Hermès chaussé de sandales ailées, coiffé d'un chapeau à larges bords (le pétase), portant le caducée, symbole de ses fonctions de héraut divin.

Dernière mise à jour le 23/06/2016
top