Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE


Poséidon (Neptune) Dieu des mers et des océans

Poséidon, fils de Cronos

Poséidon, le dieu qui règne sur la mer, est l'un des Olympiens, fils de Cronos et de Rhéa. Selon les traditions, il est considéré tantôt comme l'ainé et tantôt comme le cadet de son frère Zeus.

Poseidon, dieu des mers et des océansPoséidon, dieu des mers

La plus ancienne légende, celle dans laquelle Zeus, arrivé à l'âge d'homme, force son père Cronos à restituer les enfants qu'il avait dévorés, implique que Zeus est le plus jeune de la lignée, comme Cronos lui-même avait détrôné son père Ouranos, était le plus jeune fils de celui-ci.

Mais peu à peu, avec le développement du droit d'aînesse, Zeus considéré comme le maître souverain, a pris figure d'aîné. C'est pourquoi, dans les légendes de l'époque classique, Poséidon est le plus souvent considéré comme plus jeune que son frère.

Poséidon passait pour avoir été élevé par les Telchines et par la fille de l'Océan, Céphira. Lorsqu'il fut parvenu à l'âge d'homme, il devint amoureux d'Halia, la sœur des Telchines, et lui donna six enfants mâles, et une fille nommée Rhodos. Cela se passait sur l'île de Rhodes, qui prit le nom de la fille de Poséidon.

Dès le temps de l'Iliade, Poséidon possède dans le lot le pouvoir sur la mer comme Hadès règne sur les enfers et Zeus sur le ciel et la terre. Sur ce partage, il peut, non seulement commander aux flots, mais provoquer des orages, ébranler les rochers des côtes d'un coup de son trident, et faire jaillir des sources.

Sa puissance semble bien s'étendre non seulement à la mer mais aux eaux courantes et aux lacs. Par contre, les fleuves ont leurs divinités propres. Ses rapports avec Zeus ne sont pas toujours amicaux. Il participa, avec Héra et Athéna, à la conjuration divine qui avait pour but d'enchaîner celui-ci, mais recula devant les menaces du Géant Briarée.

Poséidon participa, pendant un an, avec Apollon et le mortel Eaque, à la construction du mur de Troie. Laomédon lui refusa le salaire convenu. Pour se venger, Poséidon suscita un monstre qui sortit de la mer et ravagea les populations troyennes. C'est à l'origine de la rancune de Poséidon contre les Troyens, et c'est pour cela que nous le voyons intervenir pendant la guerre de Troie en faveurs des Achéens.

Toutefois, lorsque ceux-ci, au début de l'Iliade décident sur le conseil de Nestor, de fortifier leur camp entourant les vaisseaux d'un mur, Poséidon proteste, à l'assemblée des dieux de l'olympe contre cette décision qu'il croit susceptible de diminuer la gloire qu'il avait remportée en construisant le mur de Troie.

Il faut les paroles conciliantes de Zeus pour le calmer, bien qu'il se promette de détruire le mur élevé par les Achéens. Pendant quelque temps, il veut rester en dehors de la lutte, mais bientôt il vient au secours des Achéens qui ont le dessous. Il prend les traits de Calchas pour encourager les deux Ajax, exhorter Teucer, Idoménée, jusqu'au moment où, sur un ordre de Zeus, il quitte le combat.

Achille aux pieds légersAchille aux pieds légers

Mais lorsque Achille est sur le point de tuer Enée, c'est Poséidon qui sauve celui-ci. Il couvre les yeux d'Achille d'un brouillard, arrache du bouclier d'Enée la lance qui y était fichée et transporte le héros loin derrière les lignes amies.

Son motif, pour sauver ainsi un Troyen est que le destin ne veut pas la mort d'Enée; c'est peut-être aussi qu'Enée n'appartient pas à la descendance directe de Laomédon, mais se rattache directement à Tros, par Anchise, Capys et Assaracos.

Poséidon, qui poursuit avec tous les dieux, la destruction des Priamides, comme eux, épargne et protège les descendant d'Anchise. Lorsque les mortels se furent organisés en cités. Les dieux décidèrent de choisir chacun une ou plusieurs villes où ils seraient particulièrement honorés.

Or, il arriva que deux ou trois divinités choisissent la même cité, ce qui provoqua entre eux des conflits, qu'ils remirent à l'arbitrage de leurs pairs ou même à celui de mortels.

Dans ces arbitrages, Poséidon fut en général malheureux. C'est ainsi qu'il disputa à Hélios (le Soleil), la ville de Corinthe. Le géant Briarée pris pour juge, décida en faveur d'Hélios. De même, Poséidon désira régner à Egine, mais il y fut supplanté par Zeus. A Naxos, c'est Dionysos qui l'emporta; à Delphes, Apollon; à Trézène, Athéna.

Mais les deux "querelles" les plus célèbres furent à propos d'Athènes et d'Argos. Poséidon avait jeté son dévolu sur Athènes et le premier avait pris possession de la cité en faisant jaillir d'un coup de trident une "mer" sur l'acropole.

Il fut bientôt suivit par Athéna, qui convoqua Cécrops et le prit à témoin de son action : elle planta un olivier, l'on montrait encore au second siècle de notre ère, dans le Pandrosion. Puis, elle revendiqua la possession du pays. Le débat fut porté devant Zeus qui nomma des arbitres.

Une tradition veut que ces arbitres aient été Cécrops et Cranaos, une autre, les dieux de l'Olympe. Quoi qu'il en soit, le tribunal ainsi formé décida en faveur d'Athéna, parce que Cécrops témoigna qu'elle avait été la première à planter l'olivier sur le rocher de l'acropole. Poséidon irrité inonda la plaine d'Eleusis.

Pour Argos, c'est Phoronée qui fut chargé d'arbitrer la querelle entre le dieu et Héra. Là encore, il décida en faveur de la déesse. Poséidon, dans sa colère, frappa l'Argolide d'une malédiction et assécha toutes les sources du pays.

Peu de temps après, Danaos et ses cinquante filles arrivèrent en Argolide et ne trouvèrent pas d'eau à boire. Grâce à Amymoné, l'une des Danaïdes, dont Poséidon devint amoureux, la malédiction fut levée, et l'argolide retrouva des sources.

L'Atlantide sous les eaux (Vue d'artiste)L'Atlantide sous les eaux

Une autre version voulait que Poséidon, irrité contre Phoronée et Inachos, eût inondé l'Argolide d'eau salée. Mais Héra le contraignit à libérer le pays et à ramener la mer dans son lit. Poséidon possédait toutefois en propre une île merveilleuse, l'Atlantide.

Poséidon, passait pour avoir eu de nombreux amours, tous féconds.

Mais tandis que les enfants de Zeus étaient des héros bienfaisants, le plus souvent les enfants de Poséidon, comme ceux d'Arès, étaient des géants malfaisants et violents.

Par exemple : avec Thoosa, il engendra Polyphème le Cyclope; avec Méduse, le Géant Chrysaor et le cheval ailé Pégaze; avec Amymoné, Nauplios, qui fit tant de mal aux Achéens; avec Iphimédie, les Aloades. Cercyon, le brigand Sciron, qui fut tué par Thésée, le roi des Lestrigons Lamos, le chasseur maudit, Orion étaient ses enfants.

De même, les fils qu'il eut d'Halia commirent toutes sortes d'excès et il dut les ensevelir sous la terre pour les soustraire au châtiment.

Il convient de signaler particulièrement les amours de Poséidon et de Déméter, d'où naquirent une fille dont il était interdit de prononcer le nom, et le cheval Aérion que montait Adraste lors de l'expédition des Sept Chefs contre Thèbes.

Poséidon possède une épouse "Légitime", la déesse Amphitrite, une Néréide dont il n'eut pas d'enfants.

On représentait Poséidon armé du trident, qui est l'arme par excellence des pêcheurs de thons, et porté sur un char traîné par des animaux monstrueux, mi-chevaux, mi-serpents. Ce char était entouré de poissons, de dauphins, de créatures marines de toutes sortes, ainsi que de Néréides et de génies divers, comme Protée, Glaucos, etc...

Dernière mise à jour le 19/01/2016
top