Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE


Athéna (Minerve) déesse de la Raison

Athéna, déesse de la guerre, de la sagesse, des artisans, des artistes et des maîtres d'écoles.Athéna, déesse de la guerre

Déesse identifiée à Rome avec Minerve. Athéna est la fille de Zeus et de Métis. Celle-ci était enceinte, et sur le point de donner le jour à une fille, lorsque Zeus l'avala. Il le fit sur le conseil d'Ouranos et de Gaia, qui lui révélèrent que si Métis avait une fille, elle aurait ensuite un garçon qui enlèverait à Zeus l'empire du ciel.

Quand le temps de la délivrance fut venu, Zeus ordonna à Héphaïstos de lui fendre à lui-même la tête d'un coup de hache. De sa tête sauta une fille toute armée, c'est la déesse Athéna. Le lieu de sa naissance est généralement donné comme le bord du lac Tritonis, en Libye. En s'élançant, elle poussa un cri de guerre dont retentirent le ciel et la terre.

Déesse guerrière, armée de la lance et de l'égide (une sorte de cuirasse en peau de chèvre), elle joua naturellement un rôle important clans la lutte contre les Géants. Elle tua Pallas et Encelade. Elle écorcha le premier, et de sa peau, se fit une cuirasse.

Quant à Encelade, elle le poursuivit jusqu'en Sicile et l'immobilisa en lui lançant dessus l'île entière. Dans l'Iliade, elle prend également part au combat, du côté des Achéens (depuis que Pâris, sur l'Ida, lui avait refusé le prix de la beauté, elle était hostile aux Troyens). Ses favoris, autour de Troie, sont Diomède, Ulysse, Achille, Ménélas, etc.

De même, elle protège Héraclès dans la bataille. Elle commença d'ailleurs par l'armer, au moment où le héros fut sur le point d'entreprendre ses travaux. C'est elle aussi qui lui donna les castagnettes d'airain avec lesquelles il effraya les oiseaux du lac Stymphale, ce qui lui permit de les abattre à coups de flèches. En revanche, c'est à elle qu'Héraclèss offrit les pommes d'or des Hespérides, lorsque Eurysthée les lui rendit.

Héraclès combattit à ses côtés clans la lutte contre les géants. De la même façon, Athéna aida Ulysse à retourner à Ithaque. Dans l'Odyssée, son action est constante, et elle intervient par des métamorphoses, sous la forme de divers mortels, pour porter assistance au héros.

Elle envoie aussi des rêves, par exemple à Nausicaa, pour lui suggérer d'aller laver son linge au fleuve certain jour où elle sait qu'Ulysse doit aborder dans l'île des Phéaciens. Elle dote son protégé d'une beauté surnaturelle, pour émouvoir plus sûrement la jeune fille dans cette rencontre qui doit procurer à Ulysse un navire pour retourner chez lui.

Ailleurs, elle sollicite Zeus en faveur du héros. C'est elle qui provoque l'ordre donné à Calypso de relâcher Ulysse et de lui fournir le moyen de reprendre la mer. Cette protection accordée à Héraclès symbolise l'aide apportée par l'Esprit à la force brutale et à la valeur personnelle des héros. Car Athéna est considérée généralement clans le monde grec, et surtout dans sa ville, Athènes, comme la déesse de la Raison.

C'est elle qui préside aux arts et à la littérature, fonction dans laquelle elle tend à supplanter les Muses. Mais elle a plus de rapport avec la philosophie qu'avec la poésie et la musique proprement dite. C'est aussi comme déesse de l'activité intelligente qu'elle protège les fileuses, les tisserands, les brodeuses, etc.

L'Argos, navire de Jason et les argonautes L'argos, le navire de Jason

Son ingéniosité, jointe à son esprit guerrier, l'avait amenée à inventer le quadrige et le char de guerre. C'est elle aussi qui présida à la construction du navire Argo, le plus grand navire que l'on eût construit jusque-là, navire des Argonautes.

Son ingéniosité s'était aussi appliquée aux arts de la paix, et, en Attique, on lui reconnaissait, entre autres bienfaits, l'invention de l'huile d'olive, et même l'introduction de l'olivier dans le pays. L'olivier était, disait-on, le présent qu'elle avait fait à l'Attique pour mériter d'en être reconnue comme la suzeraine. Poséidon lui disputait la souveraineté sur ce pays et chacun essaya de faire à l'Attique le plus beau cadeau qu'il pourrait pour accroître ses titres.

Poséidon, d'un coup de trident, fit jaillir un lac salé sur l'Acropole d'Athènes. Athéna y fit pousser un olivier. Les douze dieux, pris pour arbitres, décidèrent que l'olivier était préférable, et ils donnèrent à Athéna la souveraineté sur l'Attique.

Athéna était souvent prise comme protectrice et patronne par les villes. Outre Athènes, à laquelle elle passait pour avoir donné son nom, elle avait des temples dans la citadelle de cités comme Sparte, Mégare, Argos, etc.

A Troie, elle recevait un culte spécial, sous forme d'une très vieille idole, appelée Palladion. Cette idole était considérée comme la garantie de la survie de la ville. On ne pouvait prendre Troie que si l'on s'emparait d'abord du Palladion.

C'est pourquoi Diomède et Ulysse s'introduisirent la nuit dans Troie et volèrent la statue, enlevant ainsi à la ville sa protection. C'est ce même Palladion qu'à l'époque historique on conservait à Rome, dans le temple de Vesta, où il remplissait la même fonction.

Athéna resta vierge. Cependant, on raconte qu'elle eut un fils de la façon suivante : elle était allée rendre visite à Héphaïstos dans sa forge pour se procurer des armes. Le dieu, abandonné par Aphrodite, devint amoureux d'Athéna, dès qu'il la vit, et commença à la poursuivre. Elle s'enfuit.

Bien qu'il fût boiteux, Héphaïstos parvint à la rejoindre, et la prit dans ses bras, mais elle ne céda pas. Toutefois, dans son désir,  Héphaïstos mouilla la jambe de la déesse. De dégoût, elle s'essuya avec de la laine, et lança cette souillure sur le sol. C'est de la terre ainsi fécondée que naquit Erichthonios, que la déesse considéra comme son fils. Elle l'éleva à l'insu des autres dieux, et voulut le rendre immortel. Elle l'enferma dans un coffre, sous la garde d'un serpent, et le confia aux filles du roi d'Athènes.

Les attributs d'Athéna, étaient la lance, le casque et l'égide. Elle avait l'égide en commun avec Zeus. Sur son bouclier, elle fixa la tête de la Gorgone, que lui donna Persée, et qui avait la propriété de changer en pierre tout être qui la regardait.

Son animal favori était la chouette. Sa plante, l'olivier. Grande, les traits calmes, plus majestueuse que vraiment belle, Athéna est décrite traditionnellement comme la "déesse aux yeux pers". Sur son nom de Pallas.

Pallas est généralement, une épithète rituelle de la déesse Athéna, connue, très fréquemment sous le nom de Pallas.

Dernière mise à jour le 19/01/2016
top