Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE


HELIOS le soleil

Hélios, le Soleil, est une divinité ou du moins un démon doté d'une existence et d'une personnalité propres, qui se distingue d'autres divinités solaires, comme Apollon. Il appartient à la génération des Titans et par conséquent est antérieur aux Olympiens.  Il passe pour le fils du Titan Hypérion et de la Titanide Théia.

Il est le frère de l'Aurore (Eos) et de la Lune (Sélénè). Il descend d'Ouranos et de Gaïa. Hélios a pour femme Perséis, l'une des filles d'Océan et de Téthys. Elle lui donna plusieurs enfants : Circé la magicienne, Aeétès, le roi de Colchide, Pasiphaé, qui fut la femme de Minos, et un fils, Persès, qui détrôna son frère Aeétès, et fut lui-même tué par sa propre nièce, Médée.

En outre, Hélios s'unit à plusieurs autres femmes : la nymphe Rhodos, dont il eut sept fils, les Héliades ; Clyméné, l'une des soeurs de sa femme Perséis, qui lui donna des filles, appelées aussi les Héliades ; Leucothoé, la fille d'Orchamos et d'Eurynomé .

On représentait Hélios comme un jeune homme dans la force de l'âge, d'une très grande beauté. Sa tête est environnée de rayons, qui lui forment comme une chevelure d'or. Il parcourt le ciel sur un char de feu trainé par des chevaux doués d'une très grande rapidité, et nommés Pyroïs, Éoos, Aéthon, et Phlégon, quatre noms qui évoquent chacun l'idée de flamme, de feu ou de lumière.

Chaque matin, précédé par le char de l'Aurore, Hélios s'élance depuis le pays des Indiens, sur une route étroite qui suit le milieu du ciel. Tout le jour il chemine et le soir il parvient à l'Océan où se baignent ses chevaux fatigués. Lui-même se repose dans un palais d'or, d'où il repart le lendemain matin.

Le trajet parcouru sous la terre, ou encore sur l'Océan, qui entoure le Monde, sur une embarcation formée d'une grande coupe creuse, entre l'Occident et l'Orient est beaucoup plus court que le trajet diurne, qui suit la voûte céleste.

Ces conceptions répondent à de très anciennes notions sur la forme du monde. Elles furent peu à peu abandonnées à mesure que l'astronomie faisait des progrès. Ce qui explique le caractère secondaire d'Hélios dans le panthéon hellénique.

Dès l'époque homérique, Hélios apparaît comme le serviteur des dieux, sorte de fonctionnaire cantonné dans son service de luminaire. Par exemple, il ne peut tirer lui-même vengeance de l'insulte que lui firent les compagnons d'Ulysse en tuant et mangeant une partie de ses troupeaux dans l'île de Thrinacie (la Sicile).

Il en demande réparation à Zeus et aux autres dieux, menaçant, si on lui refuse le châtiment des coupables, de se retirer sous terre. Ces bœufs du Soleil, qui furent mangés par les compagnons d'Ulysse, étaient des animaux d'une blancheur immaculée, aux cornes dorées, et ils étaient soignés par les filles du Soleil, les Héliades.

Hélios est souvent considéré comme l'œil du monde. Il est celui qui voit tout. A ce titre, il guérit la cécité d'Orion.

Dernière mise à jour le 19/01/2016
top