Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE


Io la génisse

Aimée de Zeus...

Zeus et IoIo transformée en génisse

Io est une jeune fille d'Argos, prêtresse de l'Héra argienne, et qui fut aimée de Zeus.

Les traditions diffèrent sur la personne de son père, mais s'accordent toutes à en faire une princesse de la race royale d'Argos et une descendante du fils d'Océan, Inachos.

Tantôt, elle à pour père Iasos, tantôt (et c'est la version préférée des tragiques), Inachos lui même, le dieu-fleuve. Tantôt, enfin, son père est Pirèn (probablement le frère de Bellérophon ; dans ce cas, lo appartiendrait à la maison royale de Corinthe).  Lorsqu'on la dit fille d'lnachos, sa mère est Mélia : comme fille de Iasos, elle a pour mère Leucanè.

L'amour de Zeus pour lo est soit dû simplement à la beauté de la jeune fille, soit aux enchantements de lynx, la fille d'Echo. On racontait qu'un rêve avait enjoint à lo de se rendre au bord du lac de Lerne, et là de se livrer aux embrassements de Zeus.

lo raconta son rêve à son père, qui interrogea l'oracle de Dodone et celui de Delphes. Les oracles lui répondirent d'obéir, s'il ne voulait être foudroyé, avec toute sa maison. Zeus s'unit à la jeune fille, et bientôt, Héra soupçonna l'aventure. Alors, pour soustraire lo à la jalousie de sa femme, Zeus la transforma en une génisse d'une merveilleuse blancheur.

Et il jura à Héra n’avoir jamais aimé cet animal. Héra exigea qu'on le lui offrit, et Io se trouva ainsi consacrée à sa rivale qui la confia à la garde d'Argos aux Cent Yeux, un parent de la jeune femme.

C'est alors que commencèrent les épreuves d'Io. Elle erra près de Mycènes, puis en Eubée. Et partout où elle passait la terre faisait naître pour elle des plantes nouvelles.

Mais Zeus eut pitié de son amant (qu'il allait parfois rejoindre, dit-on, sous la forme d'un taureau), et chargea Hermès de l'arracher à son gardien. Hermès, d'un coup de sa baguette magique, endormit cinquante des yeux d'Argos, pendant que les cinquante autres dormaient de leur sommeil naturel. Puis, avec sa harpe, il le tua.

Mais la mort d'Argos ne délivra pas Io, à qui Héra envoya un taon pour la tourmenter. L'insecte s'attacha à ses flancs et la rendit furieuse. Alors, Io s'élança à travers la Grèce. Elle commença par longer les côtes du golfe qui, à cause d'elle, prit le nom de Golfe Ionien; elle traversa la mer aux détroits qui séparent la côte d'Europe et celle d'Asie, et elle valut à ce détroit le nom de Bosphore : "Passage de la Vache".

En Asie, elle erra encore longuement, et finit par arriver en Egypte, où elle fut bien accueillie et mit au monde le fils qu'elle portait de Zeus, le petit Epaphos, qui devait donner naissance à une race nombreuse parmi laquelle figurent les Danaïdes.

Elle reprit sa forme primitive, et, après une dernière épreuve pour retrouver son fils, enlevé par les Curètes, sur l'ordre d'Héra, elle revint régner en Egypte, où elle fut adorée sous le nom d'Isis.

Les historiens ont cherché, dans l'antiquité, à interpréter historiquement la légende, et ont expliqué qu'Io était la fille du roi Inachos, et qu'elle avait été enlevée par des pirates phéniciens et emmenée en Egypte ; à moins qu'elle ne fût la maîtresse du capitaine du bateau phénicien, el qu'elle se soit enfuie de son plein gré.

On disait aussi qu'Io enlevée par des pirates et emmenée en Egypte, avait été achetée par le roi du pays, qui, en dédommagement, avait envoyé à son père Inachos un taureau, conduit par dos ambassadeurs.

Quand ils étalent arrivés en Grèce, Inachos était mort. Ne sachant que faire du taureau, les ambassadeurs le montrèrent, pour de l'argent, aux gens du pays, qui n'en avaient jamais vu.

Après sa vie terrestre, lo fut transformée en constellation. A la source des récits relatifs à Io et à sa descendance se trouvait une épopée aujourd'hui perdue, la Danaïde.

 

Dernière mise à jour le 23/06/2016
top