Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE


Ajax fils de Télamon

le "grand Ajax"

Ajax règne sur Salamine, et lorsque la guerre de Troie éclate, il arrivee à la tête de douze vaisseaux, le contingent de l'île.

Les remparts de TroieLes remparts de Troie

Dans le camp achéen, il occupe l'aile gauche. Après Achille, il est le héros le plus fort et le plus vaillant de toute l'armée. Fort, grand, très beau, il est calme et maître de lui. Il est lourdement armé. Son bouclier est remarquable. Il est formé de sept peaux de bœuf superposées. La huitième couche, à l'extérieur, est une plaque de bronze.

Moralement, le fils de Télamon est l'opposé du "petit Ajax" : parlant peu, bienveillant, il craint les dieux. Mais, s'il est plus posé qu'Achille, avec lequel il a tant de traits communs, la sensibilité, le goût pour la musique, la tendresse du fils de Thétis, lui manquent complètement. Il est avant tout un guerrier, non sans quelque rudesse.

Ajax est le héros désigné par le sort pour combattre en combat singulier contre Hector. Il abat celui-ci d'une pierre, mais les hérauts interrompent le combat. Pendant les défaites des Achéens il est l'un des héros qui essaient d'arrêter Hector, mais en vain. Il est blessé, et ne peut rester jusqu'au bout. Il est envoyé en ambassade à Achille, pour essayer de le faire revenir sur sa décision. Il lui reproche notamment son égoïsme, et sa dureté, qui ne se laisse pas émouvoir par les malheurs des Grecs.

Lorsque Hector lance l'assaut contre les navires, c'est autour d'Ajax que se concentre la résistance achéenne. Et c'est à lui que s'adresse Poséidon, inquiet, pour lui demander de redoubler d'efforts. Il blesse Hector d'une pierre, mais celui-ci revient, plein d'une ardeur nouvelle, et le réduit à se défendre sur son bateau même. Lorsque Hector lui brise sa lance, il reconnait la volonté des dieux et s'enfuit. C'est à ce moment que Patrocle entre en scène et force les Troyens au repli. Ajax revient au combat, après la mort dePatrocle, et Hector est sur le point de l'attaquer; il le ferait, si Zeus, pour respecter les destins qui réservent Hector aux coups d'Achille, n'environnait les deux héros d'une nuée.

Pendant les jeux funèbres donnés par Achille, il lutte contre Ulysse. Aucun des deux n'est vainqueur. Achille donne le prix à tous deux. Au concours d'escrime, contre Diomède, il n'est pas vaincu, et ne parvient pas non plus à vaincre son adversaire. Mais il lance le disque moins loin qu'un autre de ses concurrents.

Les légendes postérieures à l'Iliade ont embelli cette figure, qu'ils ont tendu à rapprocher de celle d'Achille. On en fait, comme celui-ci, le petit-fils d'Eaque. En Attique, on disait qu'il avait pour mère Périboea, l'une des jeunes filles envoyées par Egée en Crète, comme tribut à Minos, et que Thésée avait sauvées de la mort en tuant le Minotaure.

Lorsque Héraclès, préparant son expédition contre Troie, était venu inviter Télamon à y participer, il trouva celui-ci en train de banqueter. Etendant sous lui sa peau de lion, il pria Zeus d'accorder à Télamon un fils aussi vaillant que lui-même, et aussi fort que le lion dont il montrait la peau. Zeus entendit sa prière, et envoya en signe d'assentiment un aigle (d'où le nom de l'enfant, Ajax rappelant celui de l'oiseau).

D'après une autre version, lors de la visite d'Héraclès, Ajax était déjà né. Le héros l'enveloppa dans sa peau de lion, demandant àZeus de le rendre invulnérable. L'enfant devint invulnérable, sauf aux parties qui, sur le corps d'Héraclès, supportaient le carquois : aisselle, hanche et épaule.

Puis, peu à peu, des traits nouveaux s'ajoutent à son caractère, tel que le concevait l'Iliade.

A son départ pour Troie, son père lui conseilla de "vaincre, sans doute, avec la lance, mais aussi avec l'aide des dieux". A quoi Ajax répondit que "le lâche aussi pouvait vaincre avec l'aide des dieux"· Puis il aurait effacé de son bouclier l'image d'Athéna, encourant ainsi l'hostilité de la déesse.

Lors des expéditions préliminaires, dont le récit ne se trouve pas dans l'Iliade, la tradition voulait qu'Ajax eût joué un rôle important. Arrivé le premier de tous au rassemblement, à Argos, avec son frère Teucer, il fut désigné comme chef de la flotte, avec Achille et Phoenix. Un moment, il remplaça même Agamemnon au commandement suprême, lorsque l'Atride fut déposé pour avoir tué la biche sacrée d'Artémis.

Achille aux pieds légersAchille aux pieds légers

Au débarquement de Mysie, il prend, avec Achille, le commandement des opérations, et pendant qu'Achille blesse Télèphe, Ajax tue Teuthranios, le frère de celui-ci.

Pendant les neuf premières années de la guerre, devant Troie, Ajax participe à des opérations de brigandage contre les villes d'Asie. Il attaque la ville du roi Phrygien Téleutas, et enlève sa fille Tecmessa. Il ravage également la Chersonèse de Thrace (aujourd'hui la presqu'île de Gallipoli), où régnait Polymestor, un gendre de Priam, qui leur livra Polydoros, l'un des enfants de son beau-père, dont il avait la garde. Ajax courut également les troupeaux des Troyens, sur l'Ida et dans la campagne.

Mais c'est après la mort d'Achille, pendant les derniers épisodes de la guerre, que les légendes ont développé les aventures d'Ajax : on le montre accueillant le fils d'Achille, Néoptolème-Pyrrhus, le traitant comme son fils, et combattant avec lui. Il combat aussi avec l'archer Philoctète, comme il combattait, dans l'Iliade, avec l'archer Teucer.

Une fois la ville prise, il demande qu'Hélène soit mise à mort, en punition de son adultère. Mais cette demande excite contre lui la colère des Atrides, qui veulent sauver la jeune femme. Et Ulysse obtient qu'Hélène soit remise à Ménélas. Ajax demande alors comme part du butin qu'on lui attribue le Palladion (Statue aux pouvoirs magiques censée représenter la déesse Pallas  ).

Ulysse fait si bien, à l'instigation des Atrides, qu'on le lui refuse.Cela provoque une scission parmi les chefs. Ajax menace de se venger de Ménélas et d'Agamemnon. Les Atrides s'entourent d'une garde, et, le lendemain matin, on trouve Ajax percé de son épée.

Une autre version de sa mort, plus familière  aux tragiques, raconte comment le héros devint fou parce qu'on lui avait refusé, non le Palladion, mais les armes d'Achille. Ces armes avaient été destinées, par Thétis, au plus vaillant des Grecs, ou du moins à celui qui aurait inspiré le plus de terreur aux Troyens. Pour savoir quel était celui-là, on interrogea les prisonniers troyens qui, par dépit, désignèrent Ulysse au lieu d'AjaxUlysse obtint les armes.

Pendant la nuit, Ajax devint fou, massacra les troupeaux destinés à nourrir les Grecs, et se tua, le matin, quant il reconnut, dans un éclair de raison, l'état d'égarement où il était tombé.

Lors des "retours" Athéna, pour punir l'injustice dont aurait été victime Ajax, poursuivit les Grecs de sa colère. Ajax ne fut pas brûlé, comme c'était alors la coutume, mais placé dans un cercueil, et enterré. Les Athéniens lui rendaient des honneurs divins, chaque année, à Salamine.

AJAX, fils d'Oïlée

Ajax, de Locres, est appelé "le fils d'Oïlée", pour le distinguer d'Ajax fils de Télamon, ou  "le Grand Ajax". Il figure parmi les héros combattant contre Troie, comme chef du contingent Locrien, à la tête de quarante vaisseaux. Il combat aux côtés de son homonyme, le fils de Télamon, mais tandis que celui-ci est un guerrier "lourd", le fils d'Oïlée est petit, armé d'une cuirasse de lin et d'un arc. Il est rapide et joue le rôle qui, dans les armées de l'époque classique sera dévolu aux peltastes (infanterie).

Il prend part à tous les grands combats rapportés dans l'Iliade : il participe au tirage au sort pour le duel projeté avec Hector, lutte autour des vaisseaux, autour du corps de Patrocle, et concourt aux jeux funèbres donnés en l'honneur de Patrocle par Achille.

Mais il passe pour avoir mauvais caractère. Il contraste au moral aussi avec son homonyme : arrogant, cruel envers les ennemis, querelleur, il est aussi impie, et ses fautes finirent par entraîner la perte d'une grande partie de l'armée grecque. Sa faute la plus grave est le sacrilège qu'il commit contre Athéna, et qui attira sur lui la colère de la déesse. Pendant la prise de Troie, Cassandre s'était réfugiée près de l'autel de la déesse. Ajax voulut l'arracher de force de la statue qu'elle embrassait et il entraîna la jeune fille et la statue.

Pour ce manquement aux lois religieuses, les Achéens voulurent le lapider, mais à son tour Ajax chercha asile près de l'autel d'Athéna et il échappa ainsi à la mort. Mais, pendant le retour, Athéna envoya une tempête, qui détruisit, près de l'île de Mycono, dans les Cyclades, un grand nombre de bateaux achéens, parmi lesquels celui qui portait Ajax.

Cependant le héros fut sauvé par Poséidon, qui le ramena à la surface. Alors, Ajax, en lui-même, se vanta d'avoir survécu malgré la colère de la déesse. Sur quoi, celle-ci demanda à Poséidon de le perdre, et le dieu, d'un coup de son trident, brisa le rocher sur lequel il était réfugié, et le noya.

On raconte aussi que c'est Athéna elle-même qui le foudroya, utilisant ainsi la foudre, arme de son père Zeus. Mais le sacrilège d'Ajax continua de peser sur ses compatriotes, les Locriens.

Trois ans après le retour des héros de Troie, éclatèrent en Locride des épidémies et il se produisit une série de mauvaises récoltes. L'oracle, interrogé, répondit que ces fléaux étaient la manifestation de la colère divine, et qu'Athéna ne serait apaisée que si, pendant mille ans, pour expier le rapt (et le viol) de Cassandre, les Locriens envoyaient chaque année à Troie deux jeunes filles tirées au sort.

Ce qui fut fait. Les Troyens tuèrent les deux premières qui arrivèrent, et ils répandirent leurs cendres sur la mer. Puis, les suivantes furent bien accueillies et installées au service de la déesse Athéna. Mais l'usage avait subsisté, à leur arrivée, de les faire poursuivre par la populace armée de bâtons, qui cherchait à les mettre à mort. Si elles échappaient, elles se rendaient au sanctuaire d'Athéna, pieds nus, et y demeuraient, vierges, jusqu'à un âge très avancé.

Ainsi fut expié, longtemps après sa propre mort, le sacrilège commis par le fils d'Oïlée contre la prêtresse Cassandre.

Dernière mise à jour le 21/01/2016
top