Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE


Dédale et son fils Icare

Icare la chute d'Icare

DEDALE

Dédale est un Athénien, appartenant à la famille royale issue de Cécrops. Il est le type même de l’artiste universel, tour à tour architecte, sculpteur, inventeur de moyens mécanique. C’est à lui que l’on attribue dans l’antiquité les œuvres d’art archaïques, même celles qui ont un caractère plus mythique que réel, comme les statues animées dont parle Platon dans le Ménon.

Le père de Dédale s’appelait, selon certaines traditions, Eupalamos et sa mère était Alcippé. Dans d’autres, son père était Palaemon, ou encore Métion, le petit-fils d’Erechthée.

Dédale travaillait à Athènes, où il avait comme élève son neveu Talos, le fils de sa sœur Perdix. Talos se montrait fort habile, si bien que Dédale en était jaloux. Et le jour où Talos, s’inspirant de la mâchoire d’un serpent, inventa la scie, Dédale, sur un coup de folie le précipita du haut de  l’Acropole. Mais le meurtre fut découvert, et Dédale traduit devant l’Aréopage qui le condamna.

Exilé, Dédale s’enfuit en Crète, auprès du roi Minos dont il devint l’architecte et le sculpteur. Pasiphaé, la femme de Minos, étant devenue amoureuse d’un taureau, il lui construisit une vache de bois.

Il construisit aussi pour Minos le Labyrinthe, un palais aux couloirs compliqués, dans lequel le roi enferma le Minotaure, un monstre mangeur d'hommes, moitié homme, moitié taureau.

Le labyrinthe fut construit de telle manière que personne ne puisse s'en échapper ou échapper au Minotaure. Dédale ne révéla le secret du labyrinthe qu'à Ariane, fille de Minos, et lui conseilla de donner à son amant, une pelote de fil qui, s’il la déroulait au fur et a mesure qu’il avancerait, de revenir ensuite sur ses pas.

Minos, lorsqu’il apprit le succès de Thésée et la ruse dont il s’est servi, emprisonna Dédale et son fils Icare (qu’il avait eu avec une esclave du palais, nommée Naucratè).

Les prisonniers ne trouvèrent pas la sortie, mais l'ingénieux Dédale fabriqua des ailes qu’il attacha avec de la cire pour qu'ils puissent quitter le labyrinthe en s'envolant.  Dédale parvint sain et sauf à Cumes, Icare, lui ne survit pas, excité par l’expérience, il s'approchât trop du soleil, et la cire des ailes fondit et il tombât dans la mer et se noya.

Minos poursuivit Dédale dans tous les pays. Ce dernier se cachait à Camicos en Sicile, chez le roi Cocalos, et, une fois le roi Minos tué par les filles du roi Cocalos, Dédale construisit de nombreux bâtiments, pour remercier son hôte.

ICARE

Icare est le fils de Dédale et d'une esclave de Minos appelée Naucraté. Lorsque Dédale eut enseigné à Ariane le moyen pour Thésée de retrouver son chemin dans le labyrinthe et que Thésée eut tué le Minotaure, Minos, irrité, enferma Dédale et son fils dans le labyrinthe.

Mais Dédale, qui n'était pas à bout de ressources, fabriqua pour Icare et pour lui des ailes, qu'il fixa aux épaules de son fils et aux siennes avec de la cire. Puis, tous deux s'envolèrent.

Avant de partir, Dédale avait recommandé à Icare de ne pas voler trop bas et de ne pas s'élever non plus trop haut. Mais Icare, rempli d'orgueil, n'écouta pas les conseils de son père ; il monta dans les airs, si près du soleil que la cire fondit et que l'imprudent fut précipité dans la mer qui, depuis, s'appela la Mer Icarienne (la mer qui entoure l'ile de Samos).

Une autre version racontait que, ayant tué son neveu et élève Talos. Dédale s'était enfui d'Athènes. Son fils Icare avait été à son tour banni et s'était mis à la recherche de son père. Mais il avait fait naufrage près de Samos, et la mer avait reçu un nom dérivé du sien (comme dans la version ordinaire). Son corps avait été rejeté par les vagues sur les côtes de l'île d'Icaria, où Héraclès l'enterra.

On disait aussi qu'Icare et Dédale s'étaient enfuis de Crète dans un bateau à voile. Chacun avait le sien, et Dédale venait d'inventer l'usage des voiles. Mais Icare ne sut pas gouverner le sien, et chavira.

Ou encore qu'en abordant dans l'île d'Icaria, il sauta maladroitement de son bateau et se noya. Toutes ces variantes ont pour but de diminuer le caractère merveilleux de l'aventure, en supprimant l'épisode des ailes.

On montrait la tombe d'Icare sur un cap de la mer Egée. On racontait aussi que Dédale avait élevé deux colonnes, l'une en l'honneur de son fils et l'autre portant son propre nom, dans les îles de l'Ambre, et aussi qu'il avait représenté sur les portes du temple de Cumes (le temple qu'il y avait dédié à Apollon), de ses propres mains, la triste fin de son fils.

Icare passe parfois pour l'inventeur du travail du bois.

La légende connait un autre Icare, roi de Carie, qui eut comme amante Théonoé, fille de Thestor et sœur de Calchas.

Dernière mise à jour le 22/01/2016
top