Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE

Histoire de France

La bataille de Poitiers (17 Octobre 733)

L'invasion musulmane sur la Gaule

La France à l'avènement de Charles Martel. La France en 714

En 711 semant la terreur sur leur passage, des groupes de cavaliers musulmans franchissent le détroit de Gibraltar, écrasent le roi Wisigoth Roderic venu à leur rencontre et pillent Cordoue, Malaga, Tolède.

Une fois installés en Espagne, ils portent leur regard vers la Gaule. Les troupes de l'émir El-Samh passent les Pyrénées-Orientales et s'emparent de l'état de Goths, la Septimanie en 719, saccageant Nîmes, Narbonne, Carcassonne. Le raid se poursuit dans la vallée du Rhône et les bandes armées arrivent jusqu'à Autun en 725.

Entretemps en 721, El-Samh a trouvé la mort devant Toulouse, défendu par le duc d'Aquitaine, Eudes. Mais ce n'est là qu'un début.

Vers 731, l'émir Abd er-Rahman, parti de Pampelune, traverse les Pyrénées de l'Ouest, prend le dessus sur Eudes d'Aquitaine et met à sac Bordeaux. Ayant entendu parler des trésors de Saint Martin de Tours, il remonte avec ses cavaliers vers le nord. Qui donc va pouvoir s'opposer aux envahisseurs ?

En 697, Pépin de Herstal était devenu maître des deux royaumes Francs de Neustrie et d'Austrasie. A sa mort en 714, ses descendants se disputèrent son héritage. Parmi eux, Charles, son fils bâtard né vers 685, réussit à évincer ses neveux. Ses victoires et son ardeur au combat lui valent le surnom de "Martel" ; marteau.

Le père de pépin le Bref : Charles Martel Charles Martel

Pour lui, le plus grand danger vient d'Abd er-Rahman, le vainqueur d'Eudes d'Aquitaine, lequel demande maintenant l'appui de Charles Martel. Celui-ci va au-devant des musulmans. La rencontre se produit le 17 Octobre 733, près de Poitiers, où les pillards ont déjà saccagé le monastère de Saint-Hilaire.

Charles Martel arrête les arabes à Poitiers

Les cavaliers musulmans se heurtent à la fermeté des Francs. La mort d'Abd er-Rahman, tué au combat, est sans doute le signal de la débandade. Plus tard Charles Martel reprend Bordeaux et la plus grande partie de l'Aquitaine, pénètre en Bourgogne, reprend la vallée du Rhône et la Provence. Il échoue cependant devant Narbonne.

La valeur guerrière et le sens politique de Charles Martel n'ont jamais été contestés, mais on discute de l'importance de la victoire de Poitiers.

A-t-elle, selon la plupart des historien, sauvé l'Europe de l'Islam ? S'est-elle réduite à un engagement du chef Franc contre quelques poignées d'envahisseurs venus des Pyrénées ?

Ce qui est indéniable, c'est que Charles Martel refonde l'unité de la Gaule. Mais avant de mourir, à Kiersy-sur-Oise, le 22 Octobre 741, il partage son royaume entre ses fils, Pépin le Bref et Carloman.

Télécharger la fiche
Dernière mise à jour le 22/12/2015
top