Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE


Bellérophon

Bellérophon sur PégazeBellérophon

Bellérophon descend de la maison royale de Corinthe. Fils de Poséidon, il a pour père" humain" Glaucos, le fils de Sisyphe. Sa mère est une fille du roi de Mégare, Nisos, nommée tantôt Eurymédé, tantôt Eurynomé.

Ses aventures commencent par le meurtre accidentel d'un homme, que l'on appelle parfois Déliadès, et qui aurait été son propre frère, parfois Pirèn (dont le nom est en rapport avec celui de la source Pirénè, de Corinthe), ou bien Alciménès, ou encore Belléros (ce qui donne une étymologie à son propre nom : Bellérophon étant compris comme signifiant : le Tueur de Belléros), un tyran de Corinthe.

A la suite de ce meurtre, Bellérophon dut quitter la ville, et alla à Tirynthe, auprès du roi Proelos, qui le purifia. Sthénébée (appelée par Homère Antéia), la femme de Proetos, tomba amoureuse de Bellérophon, et lui demanda un rendez-vous. Et comme Bellérophon le refusa, elle se plaignit à son mari, disant que le jeune homme avait voulu la séduire.

Proetos envoya aussitôt Bellérophon trouver son beau-père Iobatès le roi de Lycie, et il lui donna une lettre, dans laquelle il demandait à lobalès de mettre le porteur à mort. Proetos ne voulait pas tuer lui-même Bellérophon, car il était son hôte, et une vieille coutume interdisait de mettre à mort un homme avec lequel on avait mangé.

Après avoir lu la lettre, Iobatès ordonna à Bellérophon de tuer la Chimère, qui était un être monstrueux, lion par devant, dragon derrière, avec une tête de chèvre qui soufflait des flammes. Ce monstre dévastait le pays, enlevait les troupeaux. Iobatès pensait que jamais Bellérophon ne pourrait en venir à bout tout seul.

Mais Bellérophon monta sur le cheval ailé Pégase, qu'il avait trouvé un jour en train de boire à la fontaine Pirénè, à Corinthe, et, s'élevant dans les airs, s'abattit droit sur la Chimère, qu'il tua d'un seul coup. Alors, Iobatès l'envoya combattre les Solymes, qui étaient une population du voisinage, particulièrement belliqueuse et féroce. Il les défit également. Iobatès l'envoya ensuite contre les Amazones, dont il fit un grand massacre.

Iobalès, enfin, réunit une troupe des plus braves parmi les Lydiens, et leur ordonna de se mettre en embuscade, pour tuer Bellérophon. Mais celui-ci les abattit tous jusqu'au dernier. Le roi reconnut alors que le héros était d'origine divine, et, rempli d'admiration pour ses hauts faits, lui montra la lettre de Proetos et l'engagea à rester près de lui.

De plus, il lui donna en mariage sa fille Philonoé (selon d'autres, Anticlia), et, en mourant, lui légua son royaume.

Avec la fille d'Iobatès, Bellérophon eut deux fils, Isandros et Hippolochos, et une fille, Laodamie, qui engendrera avec Zeus le héros Sarpédon.

La chimère La chimère

Plus tard, Bellérophon, rempli d'orgueil, voulut monter, avec son cheval ailé, jusque dans la demeure de Zeus. Zeus le précipita sur la terre, et il se tua. Bellérophon était honoré comme héros à Corinthe et en Lycie. l'Iliade fait allusion à des liens d'hospitalité qui auraient existé entre Bellérophon et le roi de Calydon Oenée.

Dernière mise à jour le 19/01/2016
top