Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE

Histoire de France

La dynastie des Valois (1328-1589)

Une nouvelle dynastie : Les Valois

Armes équestres des Valois Armes équestres des Valois

Longtemps l'Histoire a présenté les Valois, qui régnèrent sur la France pendant plus de deux siècles et demi, comme une race de rois, souvent aimables, protecteurs des arts et des lettres, mais débauchés, rusés et cruels.

Les treize princes de cette famille qui se succèdent sur le trône ne sont certes pas tous des modèles, mais au cours des guerres terribles, des troubles intérieurs et des profondes mutations qui bouleversent le pays, ils réussissent à défendre les institutions monarchiques et à élargir le domaine royal.

En quelles circonstances les Valois montent-ils sur le trône ?

A la mort, en 1328, de Charles IV le Bel, troisième fils de Philippe le Bel et qui comme ses aînés, ne laisse aucun héritier mâle, la branche directe des Capétiens s'éteint, du moins en ligne masculine.

Deux concurrents s'opposent : Philippe de Valois, cousin germain du défunt (son père, Charles de Valois, était frère de Philippe le Bel), et Edouard III d'Angleterre, petit-fils de Philippe le Bel par sa mère, Isabelle de France.

L'assemblée des barons se réunie à Paris pour trancher la question et n'hésite pas. Elle choisit Philippe de Valois.

La France à l'avènement des Valois - 1328 La France en 1328

En invoquant une loi des Francs Saliens, la loi salique, qui prive les femmes de la terre salique (et qui d'ailleurs ne concerne pas le domaine royal), les légistes donnent au choix une assise juridique. Il est dit, en effet, "que femme ni par conséquent son fils ne peut, par coutume, succéder au roi de France".

Philippe IV de Valois Philippe IV de Valois

En fait, si la ligne masculine l'emporte en 1328 (et de manière définitive en France), c'est par une suite logique de ce qui a été décidé en 1317 et en 1322 (à la mort de Louis X et de Philippe V, leurs filles avaient été écartées).

Il s'agit d'ailleurs d'un réflexe nationaliste contre Edouard d'Angleterre. Les barons choisissent Philippe de Valois, "né du royaume", qui, en outre, se trouve alors à Paris, ce qui fortifie sa position.

C'est donc bien cette affirmation nationaliste plus que l'éviction des femmes qui fait l'intérêt de la décision des barons. Ce changement dynastique n'a du reste rien de comparable avec les "usurpations" des Carolingiens ou même des Capétiens.

Avec les Valois, une branche cadette des Capétiens accède au trône en 1328 pour régner jusqu'en 1498, avec Charles VIII, ou même jusqu'en 1589, si l'on inclut les Valois-Orléans (avec Louis XII) et les Valois-Angoulême (de François 1er à Henri III).

Voyant sa dynastie s'éteindre, le dernier roi, Henri III, a la sagesse, avant de mourir en 1589, de désigner comme successeur un autre descendant de Saint Louis, Henri de Bourbon.

Par leurs efforts successifs, les Valois contribuent à asseoir la monarchie et à créer la France moderne.

Télécharger la fiche

 

 

Généalogie des Valois

Arbre généalogique de la dynastie des Valois. Philippe IV de Valois Jean II le Bon

 

Dernière mise à jour le 22/12/2015
top