Retour à l'accueil

MYTHOLOGIE GRECQUE - PALEONTOLOGIE

HISTOIRE DE FRANCE - SYSTEME SOLAIRE - LECTURE - PHILATELIE

Isabelle EBERHARDT - Notes et souvenirs Robert Randau


  • Auteur : Robert Randau
  • Année : 1989
  • Editeur : La Boite à Documents
  • Genre : Souvenirs de l'auteur ayant bien connu Isabelle

Les Notes et souvenirs de Robert Randau sur Isabelle Eberhardt, édités par Edmond Charlot à Alger en 1945, demeurent un document de première main concernant la jeune voyageuse et écrivain disparue dans l'inondation de Aïn Sefra dans le Sud-oranais le 21 octobre 1904.
 

Elle avait vingt-sept ans ; elle était née près de Genève le 17 février 1877. Elle avait laissé des manuscrits qui ont vu le jour en librairie par la suite, des récits dans les journaux d'Algérie, des lettres, un roman inédit à l'état d'ébauche. Ayant épousé un maréchal des logis des spahis, elle aimait la vie errante dans les tribus, habillée en vêtements arabe, proche des pauvres et des opprimés, musulmane en quête d'un absolu dans sa vie pleine de vicissitudes.

Ses œuvres complètes sont rééditées en 1988, revues et expurgées des ajouts de ses " éditeurs " d'autrefois. Une biographie sérieuse paraît en même temps. Le témoignage de Robert Randau est des plus précieux, parce qu'il se trouvait comme administrateur adjoint à Ténès, sur la côte algérienne entre Cherchell et Mostaganem, lorsque Isabelle Eberhardt vint y séjourner avec son mari Slimène Ehnni en 1902-1903.

Tous les deux y furent d'ailleurs victimes de cancans et de ragots. Randau sut la défendre. Ses observations, ses jugements pleins de psychologie, les informations apportées sur Isabelle sont d'un homme sincère, de même lorsqu'il informe sur la petite colonie de Ténès en 1902 et sur l'intellectualité en Algérie à cette époque. Relire Isabelle Eberhardt aujourd'hui aide le lecteur à comprendre et à refaire une partie de son itinéraire dans la découverte d'une certaine Algérie au début du siècle.

L'auteur en quelques mots... Robert Arnaud, dit Randau (Alger, 16 février 1873 - 4 août 1950) avait été reçu au concours des administrateurs des communes mixtes.
Il se trouvait à Ténès de 1902 à 1905. Ensuite il effectua de nombreuses missions d'exploration en Mauritanie et en Afrique occidentale. Il termina sa carrière comme Lieutenant Gouverneur. Auteur de nombreux romans sur l'Afrique noire, il est surtout pour l'Algérie le romancier-fondateur de l'Algérialisme (avec Les Colons, Les Algérianistes et Cassard le Berbère), le courant littéraire qui anima l'Association des Ecrivains Algériens à partir de 1920.
Lauréat du Grand Prix littéraire de l'Algérie en 1929.
 

                            


L’auteur de cet ouvrage, à bien connu Isabelle lors de son séjour à Ténès près de Mostaganem. Elle s’y trouvait déjà mariée à Slimane Ehnni un spahi qu’elle avait épousé. L’auteur qui était administrateur, fut en bons rapports avec Isabelle, car  les résidents voyaient d’un mauvais œil cette femme toujours habillé en homme, et qui vivait assez librement, ce qui n’était pas bien considéré pour l’époque.

Isabelle  EBERHARDT  -  Notes et souvenirs
Page précédente

Dernière mise à jour le 07/10/2016
Haut de page